Les internautes apprécient internet pour la pluralité des informations disponibles et la commodité des services. En plus de la rapidité du transfert des informations, les services du net sont pour la plupart gratuits. Cette particularité figure parmi les points forts du web car cela dispense les utilisateurs de tout paiement que d’autres sources d’informations auraient exigé pour le même service. Toutefois, beaucoup d’internautes sont bercés dans le principe du « tout gratuit» ou les échanges d’informations se font librement sans contrainte. Deux catégories de sites sont actuellement disponibles sur le web. Il y a les sites gratuits et les sites payants. D’une part, les sites gratuits proposent d’avoir accès gratuitement à diverses informations. Tous les types d’informations peuvent être téléchargés sans restriction mais dans certains cas l’on parle de processus illégal car les informations sont partagées sans l’accord de leur propriétaire. D’autre part, la large majorité des sites payants est légale et les informations sont en général de qualité supérieure. Récemment, une étude basée sur l’importance de payer sur le net à révéler que seulement une minorité d’internautes était d’accord sur le principe. La minorité (33%) insiste pour réveiller la conscience collective des internautes face l’attitude du «tout gratuit» qui commence à détériorer les services d’internet. En effet, depuis quelques années, l’on remarque une inondation de pages publicitaires sur la majorité des sites. Avant même de pouvoir ouvrir un site sélectionné, des publicités se mettent en route et il faut souvent attendre pour accéder à l’information. Malheureusement à ce rythme, les informations peuvent être ensevelies sous une grande quantité de liens publicitaires et cela réduirait la qualité de service du web. Face à cela, une partie des internautes militent pour favoriser le payement des accès aux informations sur le net car c’est le seul moyen d’accéder à des données fiables. De plus, il ne faut pas oublier que même les sites proposant des services gratuits emploient des salariés. De ce fait, aucun service sur le web n’est pleinement gratuit, et toute prestation mérite d’être récompensée.